comment faire une niche pour chien

Comment faire une niche pour chien ?

Il y a mille et une façons de bâtir une niche pour notre animal de compagnie. Votre chien se moque probablement du design, l’important pour lui est de retrouver un endroit sec, où il se sent en sécurité. Pour votre toutou, la niche a plusieurs utilités, elle le protège des intempéries, elle le rassure lorsque c’est nécessaire, elle lui offre un endroit confortable pour se reposer, et elle doit aussi servir de point d’observation.

Ici, je vous donne quelques conseils pour construire une niche pour chien digne de ce nom ! Besoins de l’animal, matériaux, outils et bricolage, je vous dis tout ce qu’il faut savoir pour que votre animal de compagnie danse de joie en découvrant sa petite maison.

Les principales caractéristiques d’une niche

Avant de vous lancer dans la fabrication de la niche pour chien, vous devez intégrer quelques critères primordiaux afin de bâtir la maison de rêve de votre ami à 4 pattes. La niche doit être :

  • Parfaitement imperméable : Pour que l’animal soit à l’abri de la pluie.
  • Saine : C’est un critère auquel on ne pense pas toujours. Il faut éviter les enduits, les peintures ou les laques toxiques. C’est d’autant plus vrai que votre chien a un odorat très développé et qu’il ne voudra pas rester dans un lieu qui l’agresse olfactivement.
  • Surélevée : Si vous posez directement le plancher sur le sol, ce dernier va prendre l’humidité et finir par pourrir. Il va aussi transmettre le froid du sol, ce qui ne sera pas agréable pour le chien.
  • Une bonne circulation de l’air : Il faut soit une grande entrée qui reste toujours ouverte, ou bien de petites fenêtres pour que l’air se renouvelle facilement.
  • Facile d’entretien : Si la niche est sale, que des insectes s’installent à l’intérieur, qu’elle sent mauvais, alors votre chien va finir par la délaisser. On doit donc bâtir une niche simple à entretenir.

Quelles dimensions pour une niche ? Où la placer ?

comment faire une niche pour chien

Vous devez évidemment penser à la taille de votre chien adulte. Il est d’ailleurs préférable d’attendre que votre chien soit à sa taille adulte avant de construire sa niche, pour ne pas vous tromper. La taille est importante, puisqu’une niche trop petite serait inconfortable pour l’animal, mais une niche trop grande également.

En effet, la niche doit être suffisamment compacte pour que le chien, par la chaleur de son corps, puisse la réchauffer un peu. Si elle est trop grande, alors il risque d’avoir froid. Le chien cherche aussi du réconfort dans un lieu assez confiné, il n’aime pas les grandes hauteurs de plafond.

Je conseille donc une profondeur de niche 20 cm supérieure à la longueur du chien, une largeur 10 cm supérieure à la longueur du chien et une hauteur de niche 10 cm supérieure à la hauteur du chien (jusqu’à l’épaule). Ce sont les dimensions intérieures de la niche, il faut donc ajouter la largeur des matériaux pour avoir la dimension extérieure.

Maintenant que vous avez les dimensions en tête, vous devez choisir l’emplacement de la niche. Si c’est possible, c’est sûrement une bonne de placer la niche à l’endroit où votre chien se repose régulièrement. Idéalement, la niche doit être placée à l’ombre, pas directement exposée au soleil. On va également essayer de la mettre à l’abri du vent, qui la refroidira trop en hiver.

Matériaux et outils pour fabriquer une niche !

Ici, je vous donne ma version de la niche, avec les matériaux les plus communs. Il y a sûrement d’autres possibilités, mais on sait déjà à peu près ce que les toutous apprécient.

  • Les matériaux : On va privilégier le bois naturel, qui est un très bon isolant et qui est parfaitement sain. On aura besoin de lames de parquet ou de lattes de palette, de chevrons autoclaves en bois (60 x 80 mm), de tasseaux en bois (32 x 32 mm), de vis à bois, de clous en acier.
  • Les outils : Une perceuse-visseuse, une scie sauteuse, un mètre, une râpe à bois, un marteau.

Bâtir le plancher !

On commence par découper des chevrons autoclaves. Le plus simple est de découper 3 chevrons de la taille de la profondeur de la niche (dimensions extérieures). On peut si on le souhaite, ajouter deux chevrons autoclaves pour la largeur de la niche, qu’on vient fixer à l’aide de cornière (mais ce n’est pas indispensable).

Il y aura quoi qu’il en soit 3 chevrons parallèles pour la profondeur, 2 sur les côtés de la niche et un au milieu pour ne pas que le parquet s’affaisse sous le poids du chien.

On découpe ensuite des lames de parquets, de la taille de la largeur de la niche. Puis on vient visser la première lame de parquet, perpendiculairement aux 3 chevrons. On emboîte alors la deuxième lame, qu’on visse également sur les chevrons. On continue ainsi jusqu’à que la totalité de la surface soit couverte de parquet et que les chevrons ne soient plus visibles.

Il faut ensuite découper 4 tasseaux en bois, de la longueur de chaque côté du plancher. On les visse alors sur la bordure des lames de plancher au bord de la surface. Le sol de la niche est terminé !

Les parois avant et arrière de la niche

niche pour chien comment faire

On découpe 3 tasseaux pour l’avant de la niche et 3 tasseaux pour le dos de la niche. Ils seront découpés à la hauteur qu’on souhaite, selon la taille de notre chien. Vous découpez ensuite des lames de plancher de la largeur de la niche.

On fixe alors les lames de plancher sur les tasseaux. On obtient alors deux panneaux, qu’on viendra monter plus tard sur le plancher.
Il faut directement dessiner et découper à l’aide d’une scie sauteuse, la pente de la toiture.

Dans le panneau destiné à l’avant, on va également dessiner une entrée et la découper de la même façon, en sciant une bonne partie du tasseau central. Il faudra également raboter les bords de l’entrée pour un rendu plus propre.

Les côtés de la niche et l’assemblage

Pour chaque côté, on découpe 2 tasseaux de la hauteur de notre niche, puis on découpe des lames de la taille de la profondeur de la niche.

Ici, on ne place plus les tasseaux au bord, puisqu’il y a déjà les tasseaux des faces avant et arrière. On va donc les placer de façon à faire 3 tiers. Il n’y a pas de tasseau au milieu, mais deux tasseaux entre le milieu et chaque bord.

Il est temps alors de venir visser les 4 parois sur notre plancher. On commence par visser le panneau arrière, puis le panneau avant, en s’appuyant sur les tasseaux de la structure du plancher. Il ne vous reste plus qu’à assembler les flancs en les vissant sur les tasseaux verticaux des faces avant et arrière.

Un joli toit pour bien couvrir

Il y a plusieurs façons de faire un toit. Le plus simple est de faire une seule pente. On découpe alors un tasseau de la longueur de la niche. C’est la partie la plus compliquée, il sera même peut-être nécessaire de commander ce tasseau chez un ébéniste. Il faut qu’il soit assez large et on va le biseauter pour faire un angle. Ainsi, les lames de plancher qu’on va venir poser dessus vont créer la pente qui permettra à l’eau de s’écouler en cas de pluie.

On va ensuite faire comme pour les parois, avec 2 tasseaux de la taille de la longueur de la niche, sur lesquels on vient visser des lames de plancher. On peut se permettre de déborder un peu de tous les côtés, pour mieux protéger la niche.

Je conseille de ne pas fixer le toit, mais plutôt de le maintenir en place avec des cornières en métal ou des chutes de bois. C’est toujours pratique pour l’entretien de la niche, de pouvoir retirer et remettre le toit facilement.

Enfin, pour l’isolation, il y a plusieurs solutions également. Le plus simple est de venir clouer des panneaux de bardeaux bitumés.

Conclusion

comment faire une niche pour chien

Bricoler une niche n’est pas forcément à la portée de tous. Il faut le matériel, les outils et il faut surtout un peu de temps ainsi que quelques aptitudes. Cela dit, avec un peu de patience, on peut construire un abri sympa pour notre animal de compagnie, qui ne se plaindra jamais des petits défauts de design.

Vous pouvez évidemment ajouter un porche pour que votre chien reste en dehors de la niche, mais soit toujours à l’ombre ou protéger de la pluie, vous pouvez aussi penser à intégrer une zone pour la nourriture et l’eau, mettre une porte à battants pour mieux conserver la chaleur à l’intérieur de la niche, etc. Selon votre animal, sa race, sa taille, sa sensibilité, vous trouverez forcément quelques options sympas à ajouter.