Shiba

Chien Japonais : Mes races préférées !

Le chien japonais rencontre un gros succès et on le comprend facilement en découvrant les gueules d’ange de la plupart de ces animaux nippons. La plupart sont des races très anciennes, qui ont failli disparaître, et qui sont aujourd’hui considérées comme des trésors nationaux. Beaucoup de ses races sont d’ailleurs classées « Monument naturel » au Pays du Soleil levant. Ici, je vous présente mes chiens japonais préférés.

Le Shiba Inu

chien japonais

C’est clairement l’un des chiens japonais les plus populaires au monde. On estime que cette race existe depuis presque 2000 ans, où elle était utilisée pour la chasse au petit gibier dans les régions montagneuses. Ce chien de petite taille est un costaud ! Robuste et musclé, avec un front large, il est simplement magnifique.

Le Shiba Inu est un chien loyal, proche de son maître et fidèle. Il est cependant assez aventurier et aime son indépendance. Assez sauvage, il doit être sociabilisé efficacement pour éviter qu’il ne cavale après tous les animaux qu’il croise. C’est un animal qui est assez méfiant avec les étrangers et qui n’aime pas trop que d’autres chiens viennent sur son territoire.

Il faudra être patient avec lui, ce n’est pas le plus obéissant des chiens. Il a besoin de se dépenser et aime s’amuser avec les enfants. On a déjà vu plus affectueux, ce n’est pas un chien qui réclame beaucoup de caresses. Ce qu’il préfère, c’est jouer, surtout s’il y a une vraie dépense physique et olfactive.

Le Shiba Inu est un chien très intelligent, mais têtu. On l’appelle le chien-renard, parce qu’il est rusé et trouve des solutions, mais seulement lorsqu’il le souhaite et qu’il trouve du sens aux situations qu’il rencontre. C’est un chien considéré comme primitif, on va donc éviter de le laisser courir n’importe où. Il peut s’éloigner de la maison pour chasser ou pour se dépenser. Il faut donc être vigilant.

Caractéristiques

  • Groupe : Spitz et type primitif
  • Section : Spitz asiatiques et races apparentées
  • Taille : 36 à 40 cm
  • Poids : 6 à 10 kg
  • Poil : Dur et droit
  • Couleur : Roux et blanc, noir et feu, sésame, sésame rouge.
  • Espérance de vie : 13 ans
  • Prix : Entre 1200 et 2200 €

L’Akita Inu

chien japonais

C’est le chien japonais le plus célèbre au monde ! Vous connaissez peut-être déjà l’histoire d’Hachico, un Akita-Inu qui accompagnait son maître tous les jours à la gare, et qui venait l’attendre sur le quai chaque après-midi. Un jour, le maître n’est plus revenu, il venait de mourir d’une hémorragie cérébrale. Hachico est tout de même revenu chaque jour à la gare, à la même heure pendant 10 ans !

Aucun doute l’Akita Inu est un chien extrêmement fidèle et loyal. On trouve sa trace au 17e siècle, où il était alors utilisé comme chien de combat ou chien de chasse. Il traquait les cerfs, les sangliers, mais également les ours. C’est un chien de belle taille, avec une ossature large et une musculature développée.

C’est un animal très intelligent, mais indépendant avec un très fort caractère. Il n’est donc pas à mettre entre toutes les mains. Il faut avoir du tact et opérer une éducation stricte pour ne pas qu’il fasse tout ce qu’il veut dans la maison. L’Akita Inu s’adapte très bien à la vie en appartement, où il aime rester à proximité de son maître.

Vous devez tout de même le stimuler quotidiennement en lui permettant de faire quelques balades. Il doit se dépenser chaque jour pour être bien sa peau. Ce n’est pas un chien qui obéit au doigt et l’œil, il peut être têtu, mais c’est un super partenaire de vie.

Caractéristiques

  • Groupe : 5, Spitz et type primitif
  • Section : Spitz asiatiques et races apparentées
  • Taille : 58 à 70 cm
  • Poids : 26 à 40 kg
  • Poil : court et droit
  • Couleur : Le plus souvent Rouge et blanc. Parfois sésame (poils rouges-fauve à pointes noires)
  • Espérance de vie : 11 à 15 ans
  • Prix : Entre 1000 et 1500 €

Le Kishu Inu

chien japonais

Ce magnifique chien de taille moyenne possède une musculature assez dense. Il est compact, avec une ossature et une tête large. C’était un chasseur très efficace pour la chasse au cerf. Le Kishu est un gros sportif, infatigable, qui peut parcourir de grandes distances. Il aime se dépenser et il va falloir lui trouver beaucoup de temps pour répondre à ses besoins physiologiques.

C’est un très bon chien de compagnie, à la fois loyal et fidèle. Il aime rester au côté de son maître, mais il a besoin d’un peu d’indépendance. Il apprécie de s’éloigner un peu parfois pour se reposer, tout en gardant un œil sur la maison. Le Kishu fait partie des chiens japonais primitifs, qui ne sont pas toujours obéissants, et qu’il faut garder à l’œil lors de nos ballades.

Comme il n’est pas très grand et pas trop envahissant, on peut l’envisager en appartement. Cela dit, il faudra le faire sortir 3 à 4 fois par jour pour de vraies promenades. Il doit pouvoir se dépenser pour ne pas être à tourner en rond à la maison à faire des bêtises. Le kishu préfère clairement la vie à l’air libre et il s’adapte assez bien à la plupart des climats.

C’est un chien intelligent, qui manque un peu d’écoute, mais qui peut nous surprendre régulièrement. Il faut l’éduquer en douceur, lui donner confiance et on obtient beaucoup de choses de sa part. En plus de toutes ses qualités, il a aussi une santé de fer, c’est vraiment un costaud !

Caractéristiques

  • Groupe : Spitz et type primitif
  • Section : Spitz asiatiques et races apparentées
  • Taille : 42 à 55 cm
  • Poids : 19 à 25 kg
  • Poil : court et droit
  • Couleur : Blanc, sésame ou roux
  • Espérance de vie : 13 ans
  • Prix : Entre 2500 et 3000 €

Le Spitz Japonais

chien japonais

Même si ses origines ne sont pas certifiées, les historiens cynophiles sont plutôt d’accords pour dire que le Spitz Japonais descend du grand Spitz blanc Allemand. Si la taille n’est pas la même la ressemblance est tout de même assez flagrante. C’est une race plutôt récente qui a été exposée pour la première fois en 1921 à Tokyo. Il y a eu quelques améliorations de la race avec des apports de Spitz chinois, américaines et australiens, pour devenir le Spitz Japonais que l’on connaît aujourd’hui.

Ce petit chien robuste a de belles proportions, avec une tête plutôt fine et surtout une fourrure blanche épaisse qui séduit de nombreux maîtres. C’est un animal intelligent, vif et éveillé, loyal et câlin avec ses maîtres. Il est un peu méfiant avec les étrangers, sans être trop agressif. Il commence à aboyer uniquement s’il estime que l’inconnu s’approche trop près de la maison. C’est un bon chien d’alarme.

On considère le Spitz Japonais comme un très bon chien de compagnie. Il est assez indépendant pour rester discret à la maison, il aime jouer avec les enfants et sa sociabilité avec les autres animaux est convenable si on l’habitue assez tôt. Ça reste un chien assez têtu, qui n’est pas toujours très obéissant, mais c’est aussi ce qui fait son charme.

Ce n’est pas un fugueur, il aime la vie en intérieur et il est donc parfait pour ceux qui vivent en appartement. Vous devez évidemment le sortir tous les jours pour jouer un peu et l’aider à se dépenser, mais il est toujours content de retrouver la chaleur et la sécurité du foyer. C’est vraiment un animal facile à vivre, parfait pour les maîtres débutants.

Caractéristiques

  • Groupe : Spitz et type primitif
  • Section : Spitz asiatiques et races apparentées
  • Taille : 28 à 33 cm
  • Poids : 6 à 10 kg
  • Poil : Long, sous-poils épais et doux (poils court sur le museau, les oreilles et le bas des pattes)
  • Couleur : Blanc
  • Espérance de vie : 11 à 14 ans
  • Prix : Entre 700 et 1200 €

L’Hokkaido Ken

chien japonais

Ce chien est venu avec les émigrants de Honshu, qui se sont déplacés au 12e siècle sur l’île Hokkaïdo. Ce chien japonais primitif adore ses maîtres. C’est un animal très loyal qui aime passer du temps en compagnie de l’homme. On peut le trouver flemmard, il n’est pas toujours obéissant, mais répond présent si on apporte du sens à ses jeux.

C’est un bon chien de garde, qui se méfie des étrangers et se montre protecteur. Comme tous les chiens de sa catégorie, il aime parfois son indépendance. Il a donc besoin d’un coin à lui et il apprécie si on le laisse jouer tout seul dans la nature. Généralement, il répond bien au rappel, même s’il faut rester vigilant. À la base, c’est un chien de chasse, qui aime traquer et suivre une trace olfactive. Parfois, l’appel de la nature sera plus fort que les rappels de son maître.

Il n’a aucun mal à rester seul quelques heures, mais il a besoin de se dépenser. Il réclamera 3 à 4 sorties tous les jours et s’il reste à l’intérieur, il peut rapidement faire des dégâts. Le Hokkaïdo Ken est un chien qui ne doit pas être mis entre toutes les mains. Il faut du temps pour lui et des connaissances de maître expérimenté.

Si vous avez un grand jardin, c’est un animal qui peut se plaire chez vous. En revanche, oubliez directement l’idée de l’adopter si c’est pour le laisser vivre en appartement. Il cherchera à fuir dès qu’il pourra et il va abîmer votre mobilier. Il aime les enfants, mais il faut le laisser tranquille lorsqu’il est fatigué ou ne veut plus jouer.

Caractéristiques

  • Groupe : Spitz et type primitif
  • Section : Spitz asiatiques et races apparentées
  • Taille : 48 à 52 cm
  • Poids : 18 à 25 kg
  • Poil : Court, rêche et droit. Sous-poils doux et denses.
  • Couleur : Rouge et noir, feu et blanc, ou sésame.
  • Espérance de vie : 11 à 14 ans
  • Prix : Entre 300 et 500 €

Le Tosa

chien japonais

On change de catégorie et on passe sur un chien japonais de grande taille assez impressionnant et que je trouve particulièrement beau. On le nomme aussi dogue japonais, et il ressemble effectivement bien plus à un bulldog anglais qu’à un Shiba. C’était autrefois un chien de combat, né de croisement entre des mastiffs, bullmastiffs et des Saint-Bernard.

C’est un animal puissant et imposant, avec une ligne élégante lui donnant une allure brave. Malgré sa taille imposante, il n’est pas particulièrement agressif. C’est un chien plutôt patient, qui observe et qui n’aboie qu’avec modération, pour protéger son maître ou la maison. Il s’agit d’un excellent chien de garde, courageux, qui n’hésite pas à attaquer s’il doit protéger. Cela dit, il ne passe pas à l’action inutilement et va d’abord chercher à faire fuir grâce à son gabarit impressionnant.

Ça reste un animal puissant, qu’il faut être capable d’éduquer et de sociabiliser. Avec un bon maître, c’est un chien doux et tranquille, qui souhaite faire plaisir à son foyer. Avec une mauvaise éducation, sa puissance le rend difficile à gérer. Ce n’est donc pas un animal à mettre entre toutes les mains. Il aura aussi du mal avec les chats, qui ne sont clairement pas ses amis, et il voudra toujours dominer les autres chiens. La sociabilisation est possible, mais il faut vraiment l’habituer dès le plus jeune âge.

Bien sûr, le Tosa aime avoir de la place. Il ne sera pas heureux en appartement et va préférer un pavillon avec un grand jardin. Il aime être un peu indépendant, surveiller la maison ou renifler son environnement, mais il réagit plutôt bien au rappel. Bien éduqué, il ne se montre pas trop têtu, par rapport aux autres chiens japonais.

Caractéristiques

  • Groupe : Pinschers, Schnauzers, Molossoïdes et Bouviers suisses
  • Section : Molossoïdes
  • Taille : 50 à 80 cm
  • Poids : 30 à 65 kg
  • Poil : Courts et denses
  • Couleur : Fauve, noir et bringé, rouge, abricot, avec parfois, pour toutes les couleurs, des tâches blanches sur le poitrail et les pieds.
  • Espérance de vie : 11 à 15 ans
  • Prix : Entre 1000 € et 1500 €

Le Shikoku Ken

chien japonais

Son héritage génétique n’est pas réellement connu, mais on sait que le Shikoku Ken tient ses origines de très anciennes races japonaises de la région de Kochi. C’est d’ailleurs le deuxième nom de ce chien qu’on nomme aussi Kochi ou Kochi Ken. Il était élevé au départ pour la chasse au sanglier et il est encore utilisé ainsi dans la région montagneuse de Kochi.

C’est un très joli chien, moins musclé que la plupart des autres chiens japonais présentés ci-dessus, mais plus racé et plus vif. Il ressemble plus à un chien-loup que les autres chiens nippons. C’est un animal plutôt joyeux, qui aime se dépenser et jouer. Il peut être calme à la maison, mais pour ça, il doit courir et stimuler l’ensemble de ses besoins physiologiques. Comme tous les chiens de ce groupe, il est intelligent, mais pas toujours très obéissant. Ainsi, le Shikoku Ken comprend vite ce qu’on lui demande, mais il ne répond que si ça l’intéresse.

Il est assez indépendant et n’a pas besoin que vous soyez avec lui toute la journée. Tant que ses besoins sont comblés, il gère parfaitement vos absences. En revanche, il n’aime pas être enfermé trop longtemps, ce n’est clairement pas un chien d’appartement.

Son éducation est assez compliquée. C’est un chien japonais qui a beaucoup de caractère, il faut être ferme tout en restant doux. On peut le sociabiliser aux autres animaux, notamment aux chats, mais il faut le faire dès son plus jeune âge. Il aura tout de même toujours un peu de mal à contrôler son instinct de chasseur avec les chats qu’il ne connaît pas.

Si les femelles sont souvent plus sociables et peuvent rencontrer d’autres chiens sans problème, les mâles veulent dominer et ont souvent tendance à se battre pour leur territoire. Enfin, sa santé est robuste, il ne craint pas grand-chose. C’est cela dit plutôt un chien de montagne qui aime les températures assez basses. On évite de le faire sortir lors d’une canicule et on lui trouve toujours un coin d’ombre.

Caractéristiques

  • Groupe : Spitz et type primitif
  • Section : Spitz asiatiques et races apparentées
  • Taille : 46 à 52 cm
  • Poids : 15 à 20 kg
  • Poil : Court, rêche et droit. Sous-poils doux et denses.
  • Couleur : Sésame, sésame et noir, ou sésame et rouge
  • Espérance de vie : 11 à 14 ans
  • Prix : Entre 1200 et 2000 €

Le terrier japonais

chien japonais

Ce chien est un des plus récents au Japon. Ses ancêtres étaient le Fox-terrier à poil lisse, le Toy terrier anglais et l’English White Terrier (qui a disparu aujourd’hui). Au départ, on parlait du terrier japonais pour tous les petits chiens issus de ces croisements, avec quelques ratiers du pays. Quelques éleveurs se sont alors occupés de fixer la race et de la faire reconnaître par le Kennel Club Japonais.

Ce petit chien très affectueux et très intelligent fait le bonheur des enfants et des familles. Il aime jouer et rester avec ses maîtres, il s’éloigne généralement assez peu. Il a dans ses gènes la vivacité et l’endurance du terrier, mais il est moins nerveux, plus amical et docile que nos terriers européens. Moins têtu, il aime apprendre et il obéit plutôt bien à son maître.

Dans l’ensemble, il n’est pas trop craintif et ne va pas se méfier ou aboyer sur le premier inconnu qui passe. Il peut en revanche se montrer un peu jaloux et aboyer sur vos amis ou sur un autre animal de compagnie qui occuperait votre attention. C’est tout de même un chien plutôt discret, qui aboie peu et qui sait demander ce qu’il veut de différentes manières.

Si vous cherchez un chien japonais malin, pour toute la famille, qui va comprendre tout ce que vous lui dites, alors c’est un excellent choix. On va pouvoir lui apprendre des tas de choses, comme tourner, rouler, faire le beau, faire une révérence, etc. C’est un animal sociable, qui va s’adapter sans problème aux chats, aux rongeurs, aux autres chiens, et qui adore jouer avec les enfants. Du côté de la santé, il est robuste, vit plutôt longtemps en pleine forme. Pour les maîtres qui débutent, c’est le chien parfait.

Caractéristiques

  • Groupe : Terriers
  • Section : Terriers de petite taille
  • Taille : 30 à 38 cm
  • Poids : Entre 7 et 9 kg
  • Poil : Très court (1 mm), lisse, dense et brillant
  • Couleur : Corps blanc, tête noire ou feu
  • Espérance de vie : 13 à 16 ans
  • Prix : Environ 1000 €